Attente insoutenable

Après l’achat et quelques péripéties liées au transit, l’auto arrive désormais tout près de chez moi, dans l’Ain, en France. Si j’espérais l’avoir pour Noël, nous sommes maintenant en janvier et elle n’est pas encore à la maison. L’attente est longue, la liste des défauts s’étend au fur et à mesure qu’on la découvre un peu plus. Le contrôle technique n’est donc pas prêt d’être passé. Revenons un peu sur toutes les difficultés rencontrées durant cette insoutenable attente…

Les problèmes découverts

Certains étaient sans doute là avant la mise en container, d’autres sont peut-être apparus durant le chargement et d’autres encore se sont présentés au dépotage. Voici la liste des divers problèmes notés par le mécano de Saint-André-de-Corcy :

  • l’antenne arrachée à la sortie du container
  • des rayures présentes et de la peinture écaillée par endroits
  • le travail de peinture de la carrosserie peu soigné
  • les feux arrières en mauvais état et ne fonctionnent pas
  • les visses de réglage des feux avant complètement grippées
  • aucun des compteurs ne fonctionnent (vitesse, mileage)
  • rotule de direction HS
  • le klaxon fonctionne mal (une fois sur deux)
  • frein trop peu efficaces pour passer le contrôle technique

Il reste donc pas mal de travail pour passer le contrôle technique. Ainsi, plusieurs pièces sont commandées durant les vacances de Noël… Ce qui signifie que le délai risque d’être allongé en raison des congés.

 

Première rencontre

C’est par un temps pluvieux que j’ai eu l’honneur de rencontrer celle qui devenait mienne, un certain mardi 19 décembre. Sous la pluie, me direz-vous, une voiture n’est jamais intéressante. Effectivement, un peu déçu par l’absence de lumière sur la peinture de la carrosserie… Mais rapidement, je constate que rien, à l’intérieur, n’est fixé (console centrale, tableau de bord, etc.), les chromes sont défraichis et le pare-choc arrière tient par une visse. Comme déjà constaté lorsque l’auto était à Miami, la peinture est un peu abimée à certains endroits (à plusieurs endroits en fait !). L’intérieur est neuf mais bien sale, tout comme le compartiment moteur où la poussière s’est insérée durant la période où le véhicule était stocké à Miami. C’est donc un premier bilan assez mitigé.

 

 

Le contrôle technique

Le 23 janvier, la Mustang passe enfin son contrôle technique après les quelques réparations à faire. Hélas, les contrôles réalisés en amont n’ont pas été suffisants puisqu’une contre visite sera nécessaire. La déception est une fois de plus au rendez-vous puisque je pensais la récupérer rapidement. Vraisemblablement, quelques semaines seront encore nécessaires…

Après quelques heures de main d’oeuvre et l’arrivée d’un flexible de frein, la Mustang repasse son contrôle technique, avec plus de chances cette fois-ci. Nous sommes alors le 1er février. Ainsi, la belle devrait rejoindre prochainement son nouveau garage !!

Articles connexes

Un weekend en Savoie Comme je l'ai déjà expliqué dans mes autres articles, la Mustang est maintenant au garage mais il y a du boulot ! L'ami Scal m'avait proposé d'aller l...
Un achat sur photo Fin aout 2017, je me sépare de ma Mustang II. L’argent ainsi obtenu me permet de financer, en partie, mon nouveau projet : un coupé Mustang de premièr...
La Mustang Shelby GT350H de 1966 En 1966, Ford Motor Company (FoMoCo), Shelby American et Hertz s'associent pour présenter la Shelby GT350H. Une voiture que le loueur international so...
Projet Arianny Aujourd'hui, j'ai décidé de vous parler des plans que j'avais pour ma Mustang. Comme vous l'avez peut-être remarqué dans le titre de la rubrique, ce p...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *