Deuxième weekend en Savoie

Cela fait quelques temps que je n’ai pas posté d’article sur le blog en général et au sujet d’Arianny particulièrement. Cela s’explique par un manque de temps à consacrer au projet, un manque de moyen financier pour remédier à quelques soucis techniques et peut-être aussi une petite baisse de motivation. Bref, un tout qui n’a pas aidé. Je me remets doucement sur le projet. Pour cela, quoi de mieux que de vous raconter notre deuxième weekend en Savoie dans l’atelier de mon ami Scal ? Au programme : changement de carburateur, de pipe d’admission, des lames de suspensions arrières, des amortisseurs, et j’en passe et des meilleurs !

Deux Mustang pour le prix d’une !

C’est le weekend du 7 avril que nous décidons de nous rendre en Savoie, chez Scal. Je dis nous, car je suis accompagné par Aymeric (GT 2006), Damien (coupé 1967 clone Shelby), Ben (coupé 66) et son acolyte Martin. Ce weekend, nous avons deux Mustang sur lesquelles travailler, deux 66 de surcroit. Celle de Ben doit, pour sa part, recevoir une nouvelle direction assistée (Borgeson), de nouvelles lames de suspensions arrières, de nouvelles jantes et quelques autres bricoles.

Les deux coupés ’66

De menus travaux

Quant à la mienne, elle doit recevoir une pipe d’admission neuve pour accueillir son carburateur 4 corps 600cfm tout juste sorti de l’emballage ainsi que de nouveaux amortisseurs et lames arrières. Nous en profitons également pour resserrer le boitier de direction (non) assistée, passer la boîte à fusible en verre à un boîtier récent et poser un nouveau câble de compteur (qui ne fonctionne toujours pas : le problème est ailleurs !) et mettre les nouveaux cache-culbuteurs.

La Mustang a désormais une meilleure tenue de route et ronronne bien. Plus de fuite d’essence au niveau du carburateur !! Un weekend en bonne compagnie donc, avec de beaux travaux à la clé ! On a également pu découvrir les bières au Génépi !

La fine équipe !

Retour difficile

Le retour se fait donc le dimanche après-midi, après avoir testé la Pete aka Scal Mobile (qui sera bientôt mise en vente !)*. Les premiers kilomètres d’autoroute avec Arianny sont vraiment agréables. En effet, la voiture réagit très bien, elle tient correctement la route et ça pousse fort ! Très fort !!

Après une quinzaine de kilomètres, toutefois, la voiture se met à chauffer sérieusement. Je dois m’arrêter pour voir deux bons litres de liquide de refroidissement se déverser allègrement sur le sol !! Et beaucoup de fumée sortir de la durite de dépression. C’est inquiétant… On refait le niveau, et parvenons à rentrer avec de nombreuses pauses et une vitesse moyenne de 90 km/h.

C’est décevant, d’autant que la puissance du nouveau carburateur a grillé les joints (donuts, comme ils appellent ça aux US) déjà bien fatigués de la ligne échappement. Le soufflet du boîtier de vitesses étant lui-même endommagé, une bonne partie de la fumée d’échappement entre directement… dans l’habitacle ! Ainsi, l’atmosphère est difficilement respirable. Aymeric, ingénieur de formation, me confectionne un soufflet temporaire avec du scotch et un sac plastique pendant que je roule.

Ça chauffe !
Ça chauffe !

Conclusion

Le weekend s’est très bien passé, ça nous a fait plaisir de revoir Scal et Damien mais également de rencontrer de nouvelles têtes : Ben et Martin. Ainsi, c’est encore un très bon weekend en bonne compagnie, les mains dans le cambouis, à sortir des vannes, boire des bières et apprendre la mécanique !

Certes, un peu frustré sur la fin, je comprends que cette Mustang me réserve encore quelques surprises ! Prochaine étape : résoudre le problème de chauffe !

 

*Au moment où j’écris ces lignes, la Pete est vendue.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *