Pascal et son cab’ 67 Vintage Burgundy

J’ai connu Pascal alors qu’il entamait la restauration de son cabriolet ’67 Lime Gold. Très sympathique habitant du Centre-Val de Loire, j’étais alors loin de me douter qu’il s’agissait d’un véritable passionné de voitures anciennes. Nos discussions à propos de sa restauration en cours se faisant, nous avons pu faire connaissance. Dernièrement, il a ramené un cabriolet ’67 de couleur Vintage Burgundy à la maison. L’occasion était trop tentante pour moi d’écrire un article sur cette auto, sur cet homme, et sur l’histoire que je m’empressais de découvrir.

Pascal, passionné par les vieilles américaines

Né en juillet, Pascal est attiré par les voitures en général et les anciennes en particulier. Il se souvient qu’à l’âge de douze ans, il souhaitait acheter une Traction Avant Citroën. Notre ami a toutefois attendu d’avoir une vingtaine d’années pour s’offrir sa première ancienne : une Citroën ID19 de 1962. Il la revend pour racheter, successivement une Buick Skylark ’62, une Chevrolet Chevelle ’66, une DeSoto Custom de 1947, etc. Il finance d’ailleurs son mariage en revendant cette dernière en 1998. Toutefois, il rachète peu de temps après une Peugeot 204 de son âge, puis une autre 204 de 1968 par la suite avant de la revendre et de revenir aux américaines !

En effet, en 2014, c’est une Ford Mustang cabriolet de 1967 que Pascal fait importer du Texas. En 2016, il craque pour une autre Mustang cabriolet ’67 de couleur Lime Gold dont la restauration fera l’objet d’une série d’articles d’ici quelques mois… Et acquiert également une Pontiac Chieftain Deluxe coupé de 1952 ! Mais ce ne sont pas ces autos qui nous intéressent aujourd’hui.

Nous allons effectivement vous raconter l’histoire de Pascal avec sa Mustang cab’ de 1967 arborant une autre couleur peu répandue (tout comme la Springtime Yellow qu’il avait à l’époque et la Lime Gold qui subit une cure de jouvence) : la noble teinte Vintage Burgundy.

A propos du cab’

Une Mustang anniversaire…

Ce cabriolet Vintage Burgundy sort de l’usine de Metuchen (code T) le 17 avril 1967, soit le jour du troisième anniversaire de la Mustang qui, rappelons-le, est officiellement lancée le 17 avril 1964 ! L’auto est équipée depuis l’origine avec un V8 289 ci et un carburateur double corps (code C). Sa couleur est le Vintage Burgundy (code X ou Ford #1632-A).

Elle est vendue le 24 avril 1967 par le concessionnaire Ford à GREAT BARRGTON, Massachussetts. Ce cabriolet est alors muni d’une boîte de vitesses manuelle à 3 rapports et d’un pont arrière autobloquant. Sa capote et l’intérieur arborent une couleur noire.

 

Conduite sportive

Selon quelques témoignages mais sans garantie aucune, il est utilisé par un propriétaire amateur de courses ; la voiture souffrant ainsi de sa conduite à tel point qu’elle serait accidentée et reste un moment dans un garage. Néanmoins, la boîte de vitesse manuelle, alors cassée, est remplacée par une boîte automatique (3 rapports, type C4) et le pont arrière est échangé également pour un pont standard (non autobloquant). Une utilisation plus « cool » semble désormais attendre notre cabriolet…

Revendu, il est utilisé plusieurs années après un changement de la capote ainsi que de l’intérieur dans une couleur « parchment » (crème). De nouveau, l’auto est immobilisée un certain temps, plus ou moins abritée de telle sorte que le temps et la rouille font leur travail…

 

D’Amérique en Europe…

Le cabriolet change de nouveau de propriétaires pour finalement être racheté par un certain Vernon Stancunade Wallingford, Connecticut. Ce dernier le revend dans un état quelque peu dégradé à un Européen résidant à Prague en République Tchèque. Celui-ci compte restaurer la Mustang. Il entreprend des travaux, mais abandonne finalement, faute de temps ou de moyens.

Pascal tombe sur l’annonce de la voiture, en ligne. Celle-ci précise que des travaux sont à prévoir mais le prix est intéressant et le cabriolet est déjà en Europe, donc plus facile à ramener en France que depuis les États-Unis.

 

Ça roule !

La voiture arrive chez Pascal avec un bon nombre de pièces plus ou moins « pourries » en plus de celles déjà remplacées ou restant encore à changer. Notre ami Chartrain trouve un carrossier disponible pour ce chantier – d’une ampleur moindre comparée à celui du cab’ Lime Gold. Ce dernier fait du très bon travail de réparation, consolidation et/ou remplacement des parties fatiguées avant de lui appliquer une peinture neuve, dans sa couleur d’origine ! L’intérieur ayant été changé quelques années auparavant présente encore bien.

 

…mais des travaux sont prévus

La capote en revanche, est usée et sera remplacée cet hiver. Le réservoir d’essence sera également changé prochainement : celui-ci est complètement déformé. Aussi, Pascal compte faire une révision complète de la mécanique qui, cependant, tourne actuellement très bien. Le but étant de s’assurer que tout est en bon état. Enfin, le faisceau électrique semble fatigué (pas de klaxon alors que les deux fonctionnent, pas d’éclairage ni clignotant à l’arrière gauche, etc.) et devra être revu.

 

Quelques améliorations également

Pascal a déjà équipée le cab’ de jantes optionnelles Style Steeled Wheels et d’une double ligne d’échappement FlowMaster « Thunder 44 » (ce qu’il avait déjà mis sur sa Mustang Springtime Yellow), car il apprécie vraiment le son du V8 avec cette ligne ! Tout comme ce dernier, des fog lights et une console centrale sont ajoutés.

 

Conclusion

Il semblerait que notre ami Pascal ait trouvé chaussure à son pied avec cette Ford Mustang d’une autre époque. Elle lui permettra de rouler, cheveux au vent, pendant la restauration de la Mustang Lime Gold et ce, malgré quelques les travaux à réaliser. La couleur Vintage Burgundy, pas si commune mais qui rappelle les vignobles français, lui va à ravir.

Nous reparlerons prochainement de Pascal. Nous avons effectivement prévu de vous relater la restauration du cab’ 67 dès que le chantier aura suffisamment avancé. Pour avoir commencé à travailler dessus, je peux d’ores et déjà vous dire qu’il s’agit d’un beau projet, avec un historique limpide, et que les moyens sont mis en œuvre pour obtenir une voiture en excellent état !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *