Qui est Gail (Brown) Wise ?

Gail Brown et sa Ford Mustang

Âgée de tout juste 22 ans, Gail Brown ne sait pas encore qu’elle entrera dans l’histoire de la Mustang. C’est effectivement en allant acheter sa première voiture qu’elle obtient cette notoriété. Elle acquiert son pony deux jours avant sa diffusion officielle aux États-Unis. Gail devient ainsi la première propriétaire (reconnue par Ford) d’une Mustang. Cinquante ans plus tard, Gail et Tom Wise (son mari), continuent à utiliser la voiture et à se rendre à des rassemblements occasionnellement.

Une jeune institutrice nommée Gail Brown

En 1964, Gail Brown commence tout juste sa carrière d’institutrice à l’école primaire. Vivant chez ses parents, elle se rend quotidiennement au travail avec la Fairlane 500 décapotable de sa mère. Toutefois, maintenant qu’elle a un job, elle souhaite s’acheter sa propre voiture, une voiture qu’elle veut « sympa et décapotable« . Elle se rend alors à la concession Johnson Ford de Chicago où ses parents ont l’habitude d’acheter leurs voitures depuis plusieurs années.

Après avoir vu les véhicules présentés dans la concession, Gail avoue au vendeur qu’elle ne trouve pas son bonheur. C’est alors que celui-ci lui déclare, avec un sourire sournois, qu’il a quelque chose de tout nouveau en arrière boutique. Il l’emmène et lui montre effectivement la toute nouvelle Ford Mustang décapotable de 1965. Livrée dans une robe bleu ciel (Skylight Blue), elle dispose du moteur V8 (260 ci) et inclue le Rally-Pac (un compte-tour et une horloge optionnels montés sur la colonne de direction). La réaction de Gail est à la hauteur des attentes du vendeur : “That’s me” (« c’est tout moi ! »), dit elle. “That’s what I want!” (« c’est ce que je veux ! »).

Cependant, pour s’offrir cette belle Mustang qui n’est pas encore sortie officiellement, Gail doit débourser la somme de 3 419 dollars. Elle revend alors la Chevy ’58 d’une amie à elle pour 400 dollars et emprunte le reste de la somme à ses parents. C’est ainsi que le 15 avril 1964, Gail est considérée par Ford comme la première détentrice d’une Ford Mustang. Cela dit, cette affirmation est sujette à discussion, nous verrons pourquoi dans l’article de la semaine prochaine.

 

Le contrat de vente, copyright Ford.com
Le contrat de vente, copyright Ford.com

Premières impressions

Les premiers jours, Gail attire de nombreux regards. Elle se rappelle d’ailleurs : « Il y avait un collège à côté de notre école primaire, les garçons ont tous craqué sur la Mustang. Notre concierge m’a dit que s’il avait demandé une pièce à chaque personne qui venait voir ma Mustang, il aurait pu prendre sa retraite ! ». Elle se souvient aussi que durant les premiers mois, tout le monde levait le pouce en l’air sur son passage et lui faisait des « high-fives ».

La vie de couple…

En 1966, Gail Brown devient Gail Wise en épousant Tom Wise. Ensemble, ils emménagent en banlieue de Chicago et fondent une famille. En 1974, Tom commence à utiliser la Mustang comme voiture de tous les jours mais les hivers sont rudes et la voiture a l’habitude de dormir dehors. En 1979, la rouille ayant fait son apparition, les sols commençant à lâcher, les problèmes techniques allant de mal en pis, un jour de tempête hivernale, la Mustang est retrouvée sans sa batterie. Cette dernière a certainement été volée par quelqu’un qui s’est retrouvé en panne en raison du froid vigoureux. La décision est prise de ranger la voiture dans l’allée de la maison… puis dans le garage. La Mustang n’en bougera plus 27 ans durant.

Le couple élève ses quatre enfants et le rythme quotidien de la famille n’aidant pas, la Mustang est oubliée. Gail envisage même de s’en débarrasser pour faire de la place mais Tom rêve de la restaurer un jour pour lui rendre sa beauté d’antan.

C’est finalement en 2007, alors que le dernier enfant a quitté le foyer familial, que le couple décide de restaurer son premier bébé.

Un second souffle ?

Tom retire l’ensemble des éléments pour l’envoyer à Greg’s Auto Body à Lake Bluff (Illinois, USA) pour une restauration complète. Ce sont ainsi de nouveaux planchers et de nouvelles garnitures de portes qui sont posés, un nouveau carburateur et une transmission qui sont montés et la peinture est refaite. La voiture est ensuite ramenée à Chicago, au domicile du couple où Tom peut finaliser la restauration. Il s’occupe du nouveau câblage électrique, du nouvel intérieur mais aussi du remplacement de nombreux accessoires et assure le remontage. Au final, la restauration se termine en 2010.

Aujourd’hui, Gail se contente de s’assoir à la place du passager (« Tom put so much work into it that I’d be scared to scratch it.« ). Finalement, tout le monde, dans la famille est heureux de retrouver cette Mustang. D’ailleurs, la plus jeune de leur petite-fille, tente déjà de négocier la voiture à son grand-père pour ses seize ans !

Quelques images

Photo d'époque
Une des plus anciennes photos d’époque retrouvée de la Mustang de Gail (Brown) Wise.
La famille Wise au complet avec leur Mustang 65
Avant la restauration
Avant la restauration, plusieurs éléments étaient en très mauvais état, le véhicule ne roulait effectivement plus depuis de nombreuses années.
Avant la restauration
Ainsi, elle a été démontée en grande partie pour être conduite jusque chez un spécialiste pour sa restauration.
Gail et Tom Wise devant leur Mustang 65 après la restauration
Gail et Tom Wise devant leur Mustang 65 après la restauration
Gail et Tom Wise devant leur Mustang 65
Finalement, le couple est fier d’avoir réalisé la restauration de leur Mustang 65.
Gail et Tom participent régulièrement à des rassemblements et concours avec leur Mustang 65 exceptionnelle
Gail et Tom participent régulièrement à des rassemblements et concours avec leur Mustang 65 exceptionnelle

Sources

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *