Un weekend en Savoie

Comme je l’ai déjà expliqué dans mes autres articles, la Mustang est maintenant au garage mais il y a du boulot ! L’ami Scal m’avait proposé d’aller le voir pour faire un checkup complet de la voiture et faire les deux trois bricoles les plus urgentes. J’ai donc bien sûr accepté avec grand plaisir l’invitation à passer un weekend en Savoie pour mettre les mains dans le cambouis !

Le trajet allé

A 6h du matin, le démarrage est difficile (une dizaine de minutes pour stabiliser le ralenti) mais une fois lancée, je prends la direction de la Savoie. Par chance, il ne pleut pas encore lorsque je pars mais il fait nuit (les ampoules du tableau de bord ne fonctionnent pas). Je rejoins assez rapidement le centre commercial Chamnord où j’ai donné rendez-vous à Aymeric, qui m’accompagnera jusqu’à chez Scal avec sa Mustang GT 2006. Il commence alors à pleuvoir et la circulation se fait de plus en plus dense. Aymeric m’ayant retrouvé, nous finissons ainsi la route en duo et dans les bouchons. Ce sont deux Mustang, quarante ans d’écart, qui sont admirées par bon nombre de touristes qui rejoignent les pistes.

La mécanique

A peine sorti de l’autoroute, Scal nous retrouve rapidement. Pas le temps de discuter, on rejoint immédiatement le garage. On a du pain sur la planche et nous ne sommes pas en avance. Le temps de me garer devant le garage, de couper le moteur, et la Mustang refuse désormais de démarrer. Elle a avalé presque 250 kilomètres sans broncher toutefois, arrivée, elle s’éteint simplement ! On la rentre donc en la poussant. Il est désormais temps de passer aux choses sérieuses !

On enfile alors les gants, sortons les différents fluides, outils et accessoires du coffre et nous mettons au travail. Les bougies, les joints de caches culbuteurs, le solénoïde, le démarreur et les câbles de batterie sont aussitôt remplacés. Également, les fluides sont renouvelées et une fuite d’air au niveau du carburateur est colmatée. Cette dernière était effectivement responsable des difficultés de démarrage à froid. L’alignement du capot moteur est ajusté.

Nouvelles désillusions

La deuxième journée, nous nous intéressons au réglage de la portière passager, bloquée. Il s’avère que la vitre est mal ajustée, et pour cause : plusieurs éléments sont cassés.

Par ailleurs, sur l’autoroute, quelque chose m’a semblé étrange : impossible de passer la cinquième vitesse. Pourtant, je me souviens bien du titre de l’annonce sur Craigslist qui spécifiait « V8 5 SPEED TREMEC C CODE SAN JOSE CAR! P/S!« . OK, la direction assistée n’a rien d’assistée (du moins pour tourner à gauche) mais ils connaissent leur job, ça ne peut pas ne pas être une TREMEC 5… Eh bien si ! Il s’agit en fait d’une boîte Top Loader 4 vitesses. C’est ce qui s’appelle se faire prendre pour un pigeon…

Le trajet retour

Le dimanche après-midi, après ce bon weekend mécanique en Savoie, Aymeric et moi remercions Scal et repartons. Direction le centre commercial Chamnord, où nos routes se séparent. Les deux Mustang promettent de se retrouver bientôt :). Le retour se fait dans de bonnes conditions et le V8 respire ainsi beaucoup mieux qu’auparavant. C’est un réel plaisir de conduire, mai sil faudra résoudre une petite fuite d’air au niveau du bouclier thermique !

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *