La Bullitt à travers les âges

A l’origine de la Mustang Bullitt : le fastback ’68 de Steve McQueen

Comme nous l’avions évoqué dans nos articles dédiés aux voitures du film Bullitt (cf. « Chronologie d’une star de cinéma » et « Rapatriée aux États-Unis après cinq décennies !« ), c’est le film éponyme qui a donné ce nom à cette série un peu spéciale, reconnaissable à sa teinte Highland Green et sa sobriété. Suite à la sortie du film, de nombreux possesseurs de Mustang ’68 s’en inspirent et créés leur propre Bullitt en optant pour une couleur Highland Green, des jantes « American Racing Torque Thrust » et en supprimant les emblèmes de Ford.

Les fans de cinéma et de Mustang ne seront toutefois pas les seuls à repenser leurs voitures. En effet, le constructeur de Dearborn (Michigan, USA) réalisera plusieurs versions d’une édition spéciale nommée « Bullitt ». Nous allons voir au travers des lignes qui suivent ce qui les distinguent et ce qui les rend si enviables.

 

2001 GT Bullitt edition

Chez Ford, l’équipe « Team Mustang » est chargée de travailler sur le design des Mustang à venir et sur les éditions spéciales. Pour l’édition « Bullitt », il n’est pas question d’ajouter quelques équipements sur un modèle de base. Effectivement, l’équipe souhaite créer un package complet. Une Mustang de 1999 sert ainsi de modèle de base pour les esquisses. En cherchant à coller avec le style de Steve McQueen, la voiture est abaissée et les roues modifiées.

Parmi les modifications, on retrouve des jantes aluminium American Racing de 17 pouces, des écopes latérales spécifiques et des moulures en C adaptées. Également, la suspension est abaissée, des badges Bullitt sont ajoutés, l’échappement est revu, et le véhicule est offert en trois couleurs de carrosserie : Dark Highland Green (vert « Bullitt »), True Blue (bleu) et Black (noir).

La seule option disponible au catalogue de la Bullitt en 2001 est la « Mach 460 stereo ». Il s’agit d’un système audio performant composé de 4 amplis.

Cette version 2001 de la Bullitt a été produite en 5582 exemplaires, soient :

  • 3041 en couleur Dark Highland Green (dont 669 avec l’option Mach 460 stereo)
  • 1818 en Black (dont 1708 avec l’option Mach 460 stereo)
  • 723 en True Blue (dont 2873 avec l’option Mach 460 stereo)

Pour la petite anecdote, sachez que les Bullitt commercialisées au Canada ont quelques particularités. En effet, elles disposent d’une lumière au niveau des miroirs des pare-soleil, d’un réchauffeur de bloc moteur et de feux de jour.  Certains états au nord des USA ont également la possibilité de vendre la Bullitt avec le réchauffeur de bloc moteur. Également, le V8 de la Bullitt  2001 développe pas moins de 275 chevaux.

 

2008 / 2009 Bullitt edition

En 2008, une version de la Mustang Bullitt est produite en l’honneur des 40 ans du film. La voiture est réalisée sur une base de Mustang 5ème génération mais reprend les codes du fastback de Steve McQueen dans le film de 68.

Carrosserie et motorisation

Disponible en Highland Green et en noir (Black), ce modèle propose des jantes de 18 pouces avec finition anthracite satiné, des centres de roues avec le cheval sur fond tri-bar rouge-blanc-bleu, des emblèmes et badges Bullitt ainsi qu’une calandre supérieure spécifique. Les étriers de freins gris foncé sont fournis avec des plaquettes Carbon Metallic hautes performances à l’avant. Accompagné d’une boîte manuelle à 5 rapports, le V8 (4,6l) développe 315 chevaux et son couple est de 325 lb-pi à 4 250 tr/min. Le véhicule est fourni avec un pont arrière à glissement limité avec un rapport de 3,73:1. Les pots d’échappement sont en acier inoxydable de 3,5 pouces et la ligne en H est modifiée. Les suspensions sont ajustées également (amortisseurs, ressorts et barre stabilisatrice).

Intérieur

A l’intérieur, nous retrouvons des sièges sport en cuire noir ainsi qu’un volant amélioré. Un tableau de bord avec une planche spécifique en aluminium usiné à la main font également parti du contenu. Pour accorder le tout, l’habitacle est essentiellement noir avec des éléments en aluminium satiné (pommeau de levier de vitesse, seuil de porte, couvre pédales, etc.) permettant d’accentuer le contraste. On retrouve également une prise audio auxiliaire, des vitres électriques, des rétroviseurs à réglage électriques, la climatisation, le volant inclinable, un régulateur de vitesse, le dégivreur de lunette arrière ainsi que la radio satellite Sirius et un système audio Shaker 500 avec chargeur 6 CD, lecteur MP3 et 8 haut-parleurs.

Sécurité et options disponibles

Concernant la sécurité, la Bullitt est équipée avec des freins à disques sur les quatre roues, des freins antiblocage avec antipatinage, des airbags latéraux, des points d’ancrage (LATCH) supérieurs et inférieurs pour les sièges auto, un système de sécurité personnalisé, l’antidémarrage SecuriLock® et un système permettant la surveillance de la pression des pneus.

En plus de toutes ces caractéristiques, l’acheteur de la Bullitt peut commander les options suivantes : un système audio Skaker 1000 (chargeur 6 CD, lecteur MP3, 10 haut-parleurs), un système antivol actif et des écrous antivol pour les jantes.

Ce sont, au total, 7 000 exemplaires qui sont produits à l’usine Automotive Alliance de Ford à Flat Rock (Michigan, USA).

 

Une édition 2018 ?

Avec le cinquième anniversaire du film arrivant à grands pas en 2018, on peut légitimement se poser la question d’une version 2018.

Après la sortie d’une vidéo retraçant les quelques jours passés par Dwayne « The Rock » Johnson dans les locaux de Ford, à Détroit, les internautes ont commencé à se poser des questions. En effet, dans cette vidéo (ci-après), on distingue à 3’12, un panneau un peu spécial. Cet élément visuel présente une Mustang avec des éléments s’apparantant à celle de McQueen dans Bullitt. On retrouve ainsi un vert foncé Dark Highland Green, des jantes à cinq broches et un faux bouchon de réservoir « BULLITT ».

Reste à savoir s’il s’agit d’un concept ou d’un projet à part entière destiné à la commercialisation… Un élément qui peut nous rassurer est la présence de l’indication « S550 Mustang MCA » sur le panneau. Cela signifie un modèle au milieu de son cycle de vie (MCA pour « Mid Cycle Action« ) mais rafraichit. On peut donc normalement supposer une version 2018+ comme l’explique Michelle Marus dans un billet d’AmericanMuscle.

 

Quelques illustrations

Une Bullitt de 1968. Crédits photos : Wallppapers Gallery
Une Bullitt de 1968. Crédits photos : Wallppapers Gallery
Bullitt 2001
Bullitt 2001

L'édition 2001 de la Bullitt. Crédits photo : Ford Mustang Generations

Une Mustang édition 2001 de couleur bleue.
Une Mustang édition 2001 de couleur bleue.
L'intérieur d'une Mustang Bullitt 2008. Crédits photo : Autotitre.com
L’intérieur d’une Mustang Bullitt 2008. Crédits photo : Autotitre.com
L'habitacle d'une Bullitt 2008. Crédits photos : Miata.net
L’habitacle d’une Bullitt 2008. Crédits photos : Miata.net
Bullitt 2008. Crédits photo : Car Autos Gallery
Bullitt 2008. Crédits photo : Car Autos Gallery

 

Sources

 

Articles connexes

Ford introduit la Bullitt 2019 ... de la meilleure des façons ! Ce fut à la fois surprenant, incroyable et tellement imprévisible... En effet, Ford a fait fort, très fort avec l'ann...
Bullitt (2/2) : Rapatriée aux États-Unis après cin... Une course poursuite de plus de dix minutes dans les rues de San Francisco opposant une Ford Mustang 390 GT et une Dodge Charger 440 R/T, ça vous dit ...
David et sa Bullitt 2008 La chance et la malchance peuvent parfois être étroitement liées. L’une survient, c’est l’autre qui prend la suite, et vice-versa… Aujourd’hui, nous a...
Les dix ans des Classic Days Chaque année depuis 2008, le circuit de Magny-Cours accueille les Classic Days. C'est l'occasion pour chacun de partager notre passion automobile le t...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *