De la Californie au Beaujolais…

La commande effectuée et décrite dans notre précédent article, nous avons franchi uniquement la première étape de l’achat. Effectivement, reste à importer la voiture, à effectuer les démarches pour l’homologation et enfin d’en récupérer les clés. Cette dernière étape étant sans nul doute la meilleure du processus d’importation ! N’importe quelle personne étant passé par là pourra effectivement vous le confirmer. Toutefois, vient maintenant le transit, une étape clé mais pas si paisible…

Planification du transit

La somme est donc intégralement versée au vendeur aux États-Unis.  Désormais, le transporteur sélectionné par Arnaud (notre importateur) doit prendre contact avec lui pour fixer une date. De là, un camion va charger l’auto et littéralement traverser le pays pour rejoindre Miami, en Floride. Une fois dans l’état ensoleillé, la Mustang patientera avant l’arrivée du bateau qui l’emmènera sur le Vieux Continent.

Elle embarquera ensuite sur le bateau, qui sera le CMA CGM Musset, puis arriver au Havre, en France. Là, après dépotage, elle sera de nouveau chargée sur un camion pour rejoindre Saint-André de Corcy, dans l’Ain. Ce sera finalement ici qu’elle subira les différents tests avant de déposer le dossier à la FFVE, d’obtenir le Contrôle Technique et enfin de recevoir son immatriculation française. Pour rappel, la commande est passée le 9 septembre avec un paiement intégral du véhicule. Une estimation optimiste mais réaliste est faite : mi-novembre, la Mustang devrait être dans mon garage !

De la Californie à la Floride

Fin septembre ou début octobre, la Mustang quitte les locaux du vendeur, à North Palm Springs, en Californie, par transport routier. Ce n’est que le 11 octobre 2017 que la voiture arrive à Miami. Là, un contact d’Arnaud sur place inspecte minutieusement la voiture avec un mécano. Le verdict est plutôt bon :

« Le mécano est venu ce matin , je lui ai demandé de rapidement jeter un coup d’oeil sur ta voiture. Très bon état général d’après lui, que des petits soucis de surface, mais voiture très saine, pas de rouille ! Bon achat ! »

Le commentaire est agrémenté de photos et même d’une petite vidéo. Je suis aux anges, mais je n’ai maintenant qu’une hâte : la voir dans mon garage et pouvoir en profiter.

 

Quelques photos montrent toutefois que la Mustang a été repeinte au moins à trois reprises. On peut distinguer, à quelques endroits, de la peinture rouge et de la peinture bleu ciel (ou Tahoe Turquoise peut-être). Espérons seulement que cela ne se voie pas trop…

Transit pour le Vieux Continent

La Mustang est finalement mise en container. Le CMA CGM Musset arrivé à Miami début novembre, notre planning initial semble malheureusement compromis… Mais peu importe, la Mustang sera tout de même sous le sapin ! Le Musset prend le large et réalise de multiples haltes, au Texas, en Louisiane mais aussi à Veracruz, au Mexique. Ce n’est finalement que le 3 décembre que le container est livré au Havre.

Malheurs à l’arrivée

Malheureusement, au dépotage, l’antenne est arraché, des rayures apparaissent sur la carrosserie et on remarque quelques accrocs ci et là… C’est décevant. L’assurance sera contactée un peu plus tard, une fois que des devis de carrossiers seront effectués. La Mustang est finalement livrée par transport routier à Saint-André de Corcy, au garage sélectionné par Arnaud pour analyser la voiture avant le contrôle technique et l’immatriculation.

 

Articles connexes

Coupé ’65 dans Get Carter Chaque mercredi, Amoniac.net vous propose de découvrir un film ou une série qui met les projecteurs sur une Mustang. Ces articles présentent brièvemen...
Pierre et son coupé 66 Pierre se définit comme un amoureux des ‘ricaines et quand on le connait un peu, on ne peut qu'approuver. Pour preuve, il possède pas moins de quatre ...
La Mustang Shelby GT-H 2006 En 1966, Ford Motor Company (FoMoCo), Shelby American et Hertz s'associent pour présenter la Shelby GT350H. Une voiture que le loueur international so...
Mustang 1966 « Anniversary Gold Edition » Dans le but de célébrer la millionième Mustang produite, une série spécial a été conçu en mars 1966. Il s'agit effectivement de la Mustang "Anniversar...
5 commentaires Ajoutez les votres
    1. Effectivement, je partage ton avis. Toutefois, et malgré la connaissance des risques et difficultés potentielles, c’était une exigence de ma part de l’importer directement de Californie (et plus particulièrement Los Angeles)… Je ne regrette rien mais je suis bien d’accord : une Mustang déjà en France, c’est une sécurité supplémentaire. Pour quelqu’un qui ne souhaite pas prendre trop de risques, je conseille l’achat en France à 100%.

  1. Bonjour

    Chouette auto ! je pense que vous êtes passé par easyimport auto,
    je fais actuellement presque le même acheminement que vous, j’ai acheté fin janvier dans l’Arizona une Camaro de 1988, départ du camion mi février qui la ramène en Floride qq jours après, puis là elle est chargé dans le container elle devrait partir lundi de Floride pour une arrivée fin avil en France

    c’est SOSEA le transitaire au have pour le dépotage ? moi c’est eux je leur ai posé qq questions par mail (combien de temps pour venir la chercher, etc…) mais jamais eu de réponses…

    du coup ça m’inquiète un peu pour la peinture et le reste, L’avez vous signaler au moment de prendre l’auto pour l’assurance ? comment ça marche ?
    merci !
    clt
    tof

    1. Bonjour TOF et merci. Je ne suis pas passé par cet importateur mais par un transitaire indépendant. Tout d’abord bon courage pour l’attente !! Ensuite, je ne sais pas qui était le transitaire au dépotage au Havre, tout n’est pas noir dans l’importation et plusieurs sont contents de leurs achats…
      Mon transitaire l’a signalé à l’assurance mais l’assurance qu’il avait prise ayant une franchise à la hauteur de l’estimation du carrossier, l’assureur ne prend rien…
      Bon courage pour l’attente 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *